lundi 11 décembre 2017

Pour les Impromptus littéraires...

Allumer-Souvenirs-Noir-Envie-Promettre

Allumer la lumière, en ce matin blême

Sur les souvenirs

Chasser le noir qui les entoure

Envie de ne conserver que les meilleurs

Promettre, à cette aube, de vivre heureux

 

jeudi 7 décembre 2017

Les yeux bleus se ferment...

Après D'Ormesson, le Johnny... les hommages sont multiples plus bruyant pour le second que pour le premier... les deux étaient et resteront des immortels, l'un grâce à l'académie française l'autre à travers ses chansons ! Les deux pourraient descendre les Champs Elysées ! 
Pas une fan de Johnny même si je reconnais qu'il a marqué l'époque, mais bon on va quand même pas décréter un deuil national ! 

lundi 4 décembre 2017

Une page qui se tourne pour les Impromptus littéraires

Elle l’a rencontré

Elle a su sa maladie

Elle a choisi cet amour

Elle l’a aimé

Ils ont profité de ces moments

Ils ont affronté la maladie

Il est mort 

Elle est seule

Elle affronte sa douleur

Elle est dévastée par le chagrin

Elle ne peut refermer le livre de leur histoire

Comme une page qui se tourne…

Lectures

Les O’Brien Peter Behrens

Résumé Babelio :  Tout commence en 1887 au fond de l'arrière-pays canadien : à la disparition de son père, le jeune Joe O"Brien, brusquement chef de famille, met tout en oeuvre pour assurer la subsistance des siens. Dur à la tâche, brillant, il comprend vite que rester enterré dans le Pontiac ne lui suffira jamais. Après la mort de leur mère, il organise avec l’aide d’un vieux jésuite le départ de la fratrie pour une nouvelle vie - les filles au couvent, un frère au séminaire, l’autre en Californie et Joe à l’assaut du continent ! Sa rencontre avec l’indépendante Iseult Wilkins donne subitement un sens à sa quête de réussite : de Venice Beach à Montréal en passant par la Colombie-Britannique, Joe ne cessera dès lors d’oeuvrer à l’établissement de son clan. Parcourant deux guerres mondiales, les années folles, la crise de 1929, le second après-guerre, Les O’Brien est tout à la fois la biographie d’un homme exceptionnel, d’un mariage, d’une famille, et l’histoire extrêmement bien documentée d’un siècle, de l’évolution des mentalités à travers les générations qui s’entrechoquent…

On se laisse aller à suivre cette saga familiale même si parfois on regrette la rapidité du passage du temps… et le manque de passion qu’évoque les personnages

Passé imparfait Julian Fellows

Résumé Babelio : Une invitation de Damian Baxter ? Voilà qui est inattendu ! Cela fait près de quarante qu’ils sont fâchés ! Inséparables durant leurs études à Cambridge, leur indéfectible amitié s’est muée en une haine féroce, suite à de mystérieux événements survenus lors de vacances au Portugal en 1970. Après de déconcertantes retrouvailles, la révélation tombe : riche, à l’article de la mort, Damian charge le narrateur, sur la foi d’une lettre anonyme, de retrouver parmi ses ex-conquêtes – six jeunes filles huppées qu’ils fréquentaient alors – la mère de son enfant. Un voyage vers le passé plein de fantômes et de stupéfiantes révélations…

Un roman passionnant sur la fin d’une époque, sur l’aristocratie anglaise… le talent de celui qui nous a régalé avec Downtown Abbey Génial !

Je sais pas Barbara Abel

Résumé Babelio : C'est le grand jour de la sortie en forêt de l'école maternelle des Pinsons. La météo clémente et l'enthousiasme des éducateurs comme des enfants donnent à cette journée un avant-goût de vacances. Tout se déroule pour le mieux jusqu'au moment du retour, quand une enfant manque à l'appel. C'est Emma, cinq ans, une des élèves de la toute jeune institutrice Mylène Gilmont. C'est l'affolement général. Tandis que deux enseignantes ramènent le groupe d'enfants au car, les autres partent aussitôt à sa recherche. Mylène prend une direction différente, s'aventurant donc seule dans la forêt. Au bout d'une demi-heure, les forces de l'ordre sont alertées. Un impressionnant dispositif est mis en place et l'équipe du capitaine Dupuis se déploie dans la forêt avec une redoutable efficacité. Et puis Emma réapparaît. Le soulagement de ses parents arrivés sur place, Camille et Patrick, est à la hauteur de l'angoisse qu'ils ont éprouvée. Visiblement, il y a eu plus de peur que de mal pour la petite. Pourtant, la battue doit continuer avant la tombée de la nuit, car cette fois, c'est Mylène qui ne revient pas. Camille a retrouvé sa fille. En vérité, elle ne le sait pas encore, pour elle, le cauchemar ne fait que commencer.

Vraiment un grand talent cette auteur ! On ne lâche pas le livre…

Sangliers Aurélien Delsaux

Résumé Babelio: Les Feuges : hameau d’un village français entre le Rhône et les Alpes, où la vie en pavillon est moins chère qu’ailleurs, où seuls la chasse aux sangliers et le dernier bistrot fédèrent encore, où personne n’écoute plus les vieilles histoires des vieux. Où, entre la violence des hommes et la beauté qui les entoure, des enfants grandissent. Tandis qu'un vieux monde se défait, des figures solitaires tentent de construire de petites oasis dans la grande désespérance collective. Elles ne pourront empêcher que s’accomplisse le drame, la première tuerie raciste dans un lycée français.

Et ben chose rare j’ai abandonné la lecture de ce livre au bout d’une vingtaine de page !!! Illisible, pour moi en tout cas, on passe de description aux dialogues sans indication, puis aux divers personnages.. j’ai trouvé cela très mal écrit !

Une page qui se tourne...

Le thème d’Impromptus littéraires… difficile d’utiliser cette expression au regard de fillette...

Dimanche , sur Skype, elle nous est apparue tellement triste et chagrinée… En pleurs, vide de toutes envies… C’est tellement difficile de la voir ainsi et de ne pas pouvoir la prendre dans mes bras pour écouter son chagrin, même si je n’ai aucun mot pour la soulager mais seulement être là… Je lui ai écrit cela le soir sur Wathapp …

D’ici 15 jours elle sera parmi nous et je pourrais la serrer dans mes bras…

mardi 28 novembre 2017

Merci les blogs!

Voilà plusieurs années que je sévis ici, que je vous lis…

C’est ici que je lâche mes mots et maux, mais aussi mes petits bonheurs et joies…

Ce blog a remplacé (presque) meilleure amie, dont je n’ai plus de nouvelles, si ce n’est un petit sms pour mon anniv, enfin bon je crois que j’ai fait une croix sur une amitié que je croyais réelle et indéfinie, je me suis trompée, ça fait mal et moi qui est du mal à donner ma confiance ça va pas s’arranger ! C’est donc à mon blog que je parle, que je me confie (et donc un peu à vous qui me lisez !), j’avoue avoir trouver des oreilles attentives et souvent vos mots m’aident, me font sourire, m’émeuvent jusqu’aux larmes…Alors merci à vous tous !

Et en fait, je voulais au départ remercier Sophie du blog https://tribulationsdunequinqua.com/, qui m’a fait gagner des places de théâtre trop, trop chouette !

jeudi 23 novembre 2017

Vracs du mercredi

Des couleurs, d’automne, du soleil, de l’insolite…ça fait du bien de s’évader au milieu de la ville, parfois on se croirait à la campagne pour de vrai !


Coup de fil de fillette, en partance pour Washington (elle rejoint ma sister et son cousin adoré) pour le week end de Thanksgiving … plus en forme que dimanche…

Je suis contente qu’elle me parle de ce qu’elle ressent, de Zach… Avec sa famille et son mentor ami-poète, ils songent à éditer un recueil de ses poèmes…

S’occuper du cadeau à un collègue qui part à la retraite…14 ans qu’on déjeune ensemble 4 fois par semaine…le temps passe vite !

Deux chouettes mini séries Tranferts sur Arte et Thirteen sur F2 !

lundi 20 novembre 2017

Vide greniers pour les Impromptus littéraires

Vide Greniers

Vider, trier, inventorier, jeter, nettoyer…puis laisser à d’autres ces objets dont on ne veut plus, qui , peut être , feront des heureux mais qui en tout cas nous délesteront…

Si on pouvait faire de même avec le contenu de notre tête…

Vracs de week-end

Yoga samedi matin : plaisir de retrouver ce moment, désolation pour la prof à qui on fait des ennuis…Incompréhension de ces disputes au sein d’une association…de ces abus de pouvoir, de ce besoin de pouvoir…

Petit ciné samedi soir Jalouse, un bon moment !

Trafic d’I…ne en famille c’est pas simple d’en vider un et de recharger l’autre !!! A un moment quand j’appelais celui de Djeune n°3 ce sont le sien et celui de M.Mari qui sonnaient ensemble !!!! Bon mais c’est chose faite et Djeune n°3 va enfin pouvoir être connecté et répondre (peut être !!)

Une dernière tonte du jardin avant l’hiver !

Un passage chez le véto pour vacciner la bestiole : l’hiver sera froid il a préparé son poil et sa graisse dixit la véto !!!

Drak vador est dans mes murs !! M.Mari doit dormir avec un masque et un appareil pour lutter contre l’apnée du sommeil !!!! Je vous en parle même pas !!!

Bourguignon et crème caramel au menu du dîner du dimanche : Djeune n°1 en forme, il a l’air serein face à sa situation de chômeur…

Fillette, skypée, était dans un mauvais jour…la voir en larmes me serre le cœur…

mardi 14 novembre 2017

Lecture, films

Les animaux Christian Kiefer

Résumé Babelio : Niché au fin fond de l’Idaho, au cœur d’une nature sauvage, le refuge de Bill Reed recueille les animaux blessés. Ce dernier y vit parmi les rapaces, les loups, les pumas et même un ours. Connu en ville comme le « sauveur » des bêtes, Bill est un homme à l’existence paisible, qui va bientôt épouser une vétérinaire de la région. Mais le retour inattendu d’un ami d’enfance fraîchement sorti de prison pourrait ternir sa réputation. Rick est en effet le seul à connaître le passé de Bill dont il a partagé la jeunesse violente et délinquante. Pour préserver sa vie, bâtie sur un mensonge, Bill est prêt à tout. Au fur et à mesure que la confrontation entre les deux hommes approche, inéluctable, l’épaisse forêt qui entoure le refuge, jadis rassurante, se fait de plus en plus menaçante… Dans le décor des grands espaces, ce roman noir est une superbe histoire de rédemption, qui marque la naissance d’une nouvelle voix de la littérature américaine.

Une belle écriture, un voyage magnifique… on s’attache à ce personnage.. Cet auteur m’a fait penser à Jim Harrisson

Vu :

 Au revoir là haut

J’avais adoré le roman et (pour une fois) je n’ai pas été déçue par le film… Les péripéties des deux rescapés de la grande guerre, la poésie des masques de la gueule cassée, l’arnaque aux monuments aux morts, l’amour du père… tout y est ! Un superbe film !


J’ai aimé   la série Broadchurch 

jeudi 9 novembre 2017

Petits vracs d'automne...

Pourquoi faudrait il s’extasier que M.Mari ait fait le ménage et que la maison soit nickel (humhum !!) à mon retour du sud (il est rentré avant moi !)
Est-ce qu’il s’extasie lui toutes les semaines quand je fais le ménage !
Il passe en ce moment pleins d’exams de santé , il est temps, genre dormir avec un attirail pour voir si il fait de l’apnée… (ça tombe bien en ce moment on dort pas dans la même chambre !!)
Djeune n°3 recommence à voir ses copains et à sortir un peu, sans tomber dans les excès des soirées passées à fumer et picoler… Il a même une nouvelle copine enfin nouvelle pas tout à fait… c’est compliqué avec lui !
Peu de nouvelles de Djeune n°1…
Fillette a fait une énorme crise d’angoisse et de panique dans le métro à Montréal (où elle était en déplacement pour le boulot), heureusement elle n’était pas seule… Elle essaye de remonter la pente tout doucement..pas facile !
J’ai testé le massage sonore aux bols tibétains (un copain du yoga a fait une formation et avait besoin de cobaye !), une super expérience je vous met le flyer explicatif…
Notre marche du mercredi s’installe bien : hier on a même eu l’impression d’être à la campagne… 9km en 1h40 !

Lectures

Intimidation Harlan Coben

Résumé Babelio : Lors d'une soirée, un inconnu aborde Adam et lui révèle que sa femme Corinne a commis un terrible mensonge. Mais quand ce dernier la confronte, elle s'enfuit en laissant un étrange message... Cybercriminels, arnaqueurs, tueurs à gages... Qu'a fait Corinne, cette mère de famille sans histoires, pour se retrouver au coeur d'une étrange machination? Adam fera tout pour le découvrir, et pour retrouver celle qu'il croyait si bien connaître

Le plaisir de retrouver cet auteur, on est sûr de ne pas être déçu !

La mélodie des jours Lorraine Fouchet

Résumé Babelio : Se croire seule pour traverser une épreuve, et découvrir qu'on ne l'est pas... L'histoire de Lucie est une belle histoire d'amour et d'amitié, d'entraide et de solidarité. Aujourd'hui, on guérit du cancer du sein s'il est pris à temps. C'est ce qu'on dit à Lucie, et c'est vrai. Sauf que... Si on est maman célibataire d'une fillette de onze ans qu'on tient à protéger, et si on se retrouve seule dans une nouvelle ville où on ne connaît personne, où trouve-t-on le soutien pour traverser vaillante l'espace incertain qui sépare le diagnostic de la fin du traitement ? Pour dépasser la peur, pour supporter la radiothérapie, pour remonter en piste en étant à la fois plus forte et plus fragile qu'avant ? Grâce au Site des Voisins, un site Internet de proximité, Lucie va découvrir, au fil de son traitement, de vraies amitiés qui, virtuelles au départ, vont devenir réelles, reconstruire autour d'elle une famille comme elle n'osait plus en rêver. Et puis il y a ces lettres d'amour qu'elle reçoit chaque jour, sous forme de chansons, comme pour mieux redonner au mot « espoir » les couleurs et la force de vie que la maladie menaçait de lui voler.

Un joli roman, une belle écriture… On aimerait croire à cette belle histoire…

La femme secrète Anna Ekberg

Résumé Babelio : Et si vous aviez l’occasion de devenir quelqu’un d’autre ?Louise Andersen, la quarantaine, vit dans un petit village retiré sur l’île de Bornholm, au Danemark. Elle partage l’existence d’un écrivain, Joachim, de dix ans son aîné. Leur vie, sans histoires, est routinière. Jusqu’au jour où un homme, Edmund, arrive sur l’île et reconnaît Louise : c’est sa femme, Helene, disparue sans laisser de traces trois ans plus tôt. Il en est convaincu. Et tout porte à croire qu’il a raison. Louise, stupéfaite par cette confusion, va essayer d’en savoir plus sur Helene, dont la vie semble avoir été beaucoup plus mystérieuse et exaltante que la sienne. Mais si se mettre ainsi dans la peau d’une autre femme a quelque chose d’enivrant, on peut aussi y perdre la raison… voire bien plus.

Un premier roman passionnant que l’on ne lâche pas, on devine et puis non , des rebondissements incessants…super !

En cas de forte chaleur Maggie O’Farrell

Résumé Babelio :  Comme chaque matin depuis trente ans, Robert Riordan part acheter son journal. Mais en ce jour caniculaire de juillet 1976, Robert part et ne revient pas. Dans leur maison londonienne, Gretta, sa femme, s'interroge: quelle mouche a bien pu le piquer? Doit-elle prévenir les enfants? À peine réunis, ces derniers tentent de prendre la situation en main: les placards sont retournés, les tiroirs vidés, chaque pièce fouillée en quête d'indices. Mais, alors que le mystère autour de leur père s'épaissit, les vieilles rancoeurs ressurgissent. L'aîné en a assez : pourquoi est-ce toujours à lui de prendre en charge sa famille? Quant aux deux soeurs, jadis si proches, quel événement a brisé leur lien, si terrible que la cadette a décidé de mettre un océan entre elles? Et Gretta, a-t-elle vraiment tout dit?

L’étude d’une famille à travers la disparition étrange du père, des portraits bien brossés, des secrets, des non dits… passionnant

lundi 6 novembre 2017

En attendant la pluie

Le calme, le silence du hameau l'entoure, l'enveloppe.
La pluie, si attendue se fait encore attendre, le ciel est prêt mais les nuages n'ont laissé tomber que quelques gouttes.
Elle s'imagine,ici, les longues journées d'hiver. Elle est seule et aimé ça, si elle avait un travail ici elle s'y installerait dès demain !
Profiter de ce calme, imaginer les retours après sa journée de travail dans ce havre de paix... Pouvoir aller à pied, promener son âme à travers les vignes et les bois.... La pluie mouille la brassée de lavandes séchées qui diffuse son dernier parfum d'été...
La boule au ventre revient à l'approche de son départ...

vendredi 3 novembre 2017

Fillette...

Elle craque parfois me dit elle....elle a pris ses billets pour venir à Noël et juste après elle a eu un gros coup de cafard...elle est à Montréal pour le boulot et de temps en temps elle plonge.... elle se rend compte qu'elle a peur de s'éloigner de Detroit donc de Zach... elle en a marre d'entendre les gens lui demander "qu'est-ce que tu vas faire maintenant ?" Tu comprends me dit elle ce n'est pas comme si j'avais perdu ma grand-mère ! 
Je l'écoute le cœur serré, les larmes aux yeux, de ne pouvoir rien faire pour la soulager !
Je voudrais lui dire qu'elle a le droit d'être et de vivre ailleurs, que ce n'est pas un abandon c'est la vie sa vie! Qu'elle a juste à continuer sa vie accompagnée de ses souvenirs, de Zach.... 
Je pose mes mots ici, car c'est difficile d'en parler même avec M.Mari, pour lui ça fait bientôt 3 mois alors il est temps de passer à autre chose et de refaire sa vie! Quelle horrible expression comme si on pouvait effacer et tout recommencer ! Je n'arrive pas à lui faire comprendre qu'elle aura à jamais zach dans sa vie, dans son cœur, même et je l'espère si elle rencontre à nouveau l'amour...

lundi 30 octobre 2017

Petit coucou du Sud

Le soleil est là mais le vent aussi... le corps et l'esprit se repose... enfin essaye!

lundi 23 octobre 2017

Vracs d'automne

Vu un joli film « L’école buissonnière » qui donne envie de nature…
Lu un livre étrange Une gourmandise de Muriel Barbery : un célèbre critique culinaire va mourir, il est à la recherche DU goût qu’il veut retrouver avant de fermer les yeux, les chapitres alternent le récit de cette recherche parmi ses souvenirs de cuisine, et le regard de ses proches sur l’homme !
Déjeuner avec Djeuner n°1 qui garde le moral mais qui ne sait pas encore quoi faire de sa vie…
Voir que Djeune n°3 n’est pas au mieux… et ne pas savoir quoi faire pour l’aider…
Sentir de loin le chagrin de  fillette , sans pouvoir rien faire….
Avoir le but de descendre en fin de semaine dans notre sud pour quelques jours…

lundi 16 octobre 2017

Petits vracs du lundi...

J’aime le lundi matin quand je me ballade sur vos blogs…

Ce matin, un superbe croissant de lune m’accompagnait au boulot, mais impossible d’en faire une photo réussie…

Dimanche soir, dîner avec les djeunes, n°1 nous annonce qu’il n’a plus de boulot…impossible de rester dans une entreprise où le patron est un caractériel hurlant, vociférant… Il n’en dormait plus depuis 2 semaines…

Je déjeune en tête à tête avec lui demain…j’ai l’impression qu’il a quelques idées derrière la tête…

Ils ont en tout cas le projet avec frère, sœur et cousine d’aller quelques jours dans nos montagnes suisses pendant les fêtes ! Fillette en a trop envie ! Ma voiture sera du voyage…. !

Elle était à Toronto en vadrouille avec une amie ce week end, espérons qu’elle a pris du bon temps !

Djeune n°3 ne tient pas la grande forme, petit moral, se pose des questions, mais ne parle pas… les chats ne font pas des chiens !

M.Mari s’est fait tirer les oreilles et même bien fort par M.Médecin…il a enfin fait des analyses qui trainaient depuis un an … conclusion une batterie de test à faire et non au sucre !!! « Vous ne voulez mourir jeune ? » lui a-t-il dit !

Vu la semaine dernière Le sens de la fête, un film parfait pour tout oublier, ne pas se poser trop de questions, rire de bon cœur !

Vu sur Arte une petite série canadienne pas mal du tout Fatale station !

Recevoir un coup de fil de ma mère hier : son frère lui a envoyer un mail lui disant le fond de sa pensée sur ce qu’il pense d’elle…Ouah c’est tellement vrai ! Jamais je n’oserai lui dire moi…mais pourquoi c’est à moi qu’elle raconte cela en larmes….et pourquoi je me sens obligé de la consoler….

jeudi 12 octobre 2017

Lectures

The Girls Emma Cline

Résumé Babelio : Evie Boyd, adolescente rêveuse et solitaire, vit au nord de la Californie à la fin des années 1960. Au début de l'été, elle aperçoit dans un parc un groupe de filles. Interpellée par leur liberté, elle se laisse rapidement hypnotiser par Suzanne et entraîner dans le cercle d'une secte. Elle ne s'aperçoit pas qu'elle s'approche à grands pas d'une violence impensable.

Evocation sous forme de biographie de l’emprise que peut avoir certaines personnes sur une ado paumée… Je n’ai pas été emportée…

La vie rêvée de Virginia Fly Angela Huth

Résumé Babelio: Souvent, debout face à ses élèves ou allongée sur son lit, Virginia Fly a la vision merveilleuse d’une main d’homme caressant son corps, déclenchant un frisson le long de son épine dorsale. Que ferait-elle si un inconnu apparaissait à la fenêtre, pénétrait dans la pièce et la séduisait? Car à trente et un ans, Virginia, toujours vierge, vit sagement chez ses parents, dans la banlieue de Londres. Il y a bien son ami Hans, un professeur mélomane, mais ce n’est pas lui qui assouvira ses fantasmes. Non, celui qu’elle attend, c’est Charlie, son correspondant américain, dont la visite s’annonce enfin après douze années d’échanges épistolaires. Seulement cette arrivée coïncide aussi avec la diffusion d’un reportage télévisé sur Virginia, qui se prend à rêver que, parmi les opportunités tout à coup florissantes, il en est une – peut-être le charmant Ulick Brand ? – qui saura combler ses attentes.

Roman, écrit dans les années 70, étonnant …On se glisse peu à peu dans le personnage intriguant …on attend avec elle…

Hors de moi Didier Van Cauwelaert

Résumé Babelio: « Cher lecteur, Imaginez que vous rentrez chez vous après une semaine d'absence. Vous aurez eu un léger accident de voiture, vous sortez de trois jours de coma mais vous vous sentez en pleine forme, en possession de toute votre mémoire : rien n'a changé en vous. Mais vous sonnez à votre porte, et l'homme qui vous ouvre est dans votre pyjama. Votre femme ne vous reconnaît plus. Les voisins ne vous connaissent pas. Et l'individu qui vous a remplacé à la même mémoire que vous, apparemment, mais il a en plus des papiers à votre nom, alors que vous avez perdu les vôtres dans l'accident. Qu'allez-vous faire? Cherchez une réponse dans "Hors de moi", où je vous attends... A bientôt. » (Didier van Cauwelaert)

Un peu déçue par cet auteur que j’adore pourtant.. A la fin on se dit ouais bof….

Vracs d'automne...

Petite marche   (9klm quand même !) du mercredi qui s’installe…Voir les couleurs changées, croiser de petites bêtes… S’oxygéner, se dépenser…
Fillette, en larmes hier au téléphone…. C’était un mauvais jour… L’écouter, lui dire que je suis là…mais souffrir de ne pas pouvoir soulager sa peine…
Etre émue par la mort de Rochefort, j’aurais aimé connaitre cet homme…. Me dire que ma mère va avoir 80 ans … Imaginer à sa place des pensées sombres et tristes…Comment faire, comment être quand on voit la fin de sa vie approcher…
Penser à mon cousin qui vient d’apprendre, à 41 ans, qu’il est atteint de la maladie de Parkinson…
S’inquiéter pour le moral de Djeune n°3 qui me semble bien tristounet…
Etre un peu triste aujourd’hui….

vendredi 6 octobre 2017

Difficile 6 octobre...

Qu’elle doit être dure cette journée pour fillette, Zach aurait eu 28 ans aujourd’hui … Et c’est aussi mon anniversaire… Fillette est courageuse, elle s’est remise au boulot même si parfois cela lui semble bien superficiel, elle me dit que parfois elle sombre et qu’il y a des jours meilleurs que d’autre… J’espère qu’un jour elle pourra vivre cette date sans douleur…mais en compagnie de beaux souvenirs … Tous les jours  on échange quelques mots sur watsapp, j’essaye de l’avoir au téléphone tous les 2 ou 3 jours… Je l’écoute quand elle me parle de Zach, ne pas nier son chagrin, ne pas lui dire de passer à autre chose… laisser le temps à sa douleur, à son amour… Je sais que M.Mari lui voudrait la voir tourner la page rapidement…peut-être est-ce sa façon de réagir pour ne pas avoir à faire face aux sentiments…

Sinon petit sms de meilleure amie pour mon anniv après plus de 6 mois de silence… Difficile de reprendre une relation avec elle…en ai-je envie ?

jeudi 28 septembre 2017

Beauté d'automne !

Les couleurs croisées au cours de ma petite marche (9,5klm quand même !) du mercredi matin ! Marche qui j'espère va s'installer durablement le mercredi matin avec deux copines du yoga..

mardi 26 septembre 2017

Lectures, films

Arrive un vagabond  Robert Goolrick

Résumé Babelio : C'est au cours de l'été 1948 que Charlie Beale arriva à Brownsburg, chargé de deux valises - l'une contenait quelques affaires et des couteaux de boucher, l'autre une importante somme d'argent. Charlie y tomba deux fois amoureux. D'abord, il s'éprit de cette ville paisible de Virginie dont les habitants semblaient vivre dignement, dans la crainte supportable d'un Dieu qu'ils avaient toutes les raisons de juger plutôt bienveillant à leur égard. Une preuve parmi d'autres : il n'y avait encore jamais eu de crime à Brownsburg. La deuxième fois que Charlie tomba amoureux fut le jour où il rencontra Sylvan Glass.

On suit avec intérêt la vie de cet homme et on s’attache à cet homme …j’ai bien aimé

La mort leur va si bien  Peter James

Résumé Babelio : « Cher Monsieur Bryce, Hier soir, vous avez accédé à un site que vous n’étiez pas autorisé à visiter. Vous avez de nouveau essayé d’y accéder ce soir. Nous n’apprécions pas les visiteurs non sollicités. Si vous parlez à la police de ce que vous avez vu ou si vous essayez encore d’accéder à ce site, ce qui va arriver à votre ordinateur arrivera à votre femme, Kellie, à votre fils, Max et à votre fille, Jessica. Regardez et réfléchissez bien. Vos amis de Scarab Productions »

Décidemment j’aime cet auteur qui sait nous empêcher de fermer son livre avant la fin !

Les mystères d’Avebury  Robert Goddard

Résumé Babelio : Été 1981. Un mystérieux correspondant a donné rendez-vous dans un petit village du Wiltshire à David Umber, un jeune étudiant, pour lui transmettre des informations inédites sur le sujet de sa thèse. Alors qu'il l'attend, David est témoin d'un fait divers qui va bouleverser son existence. Trois jeunes enfants qui se promenaient avec leur baby-sitter sont victimes d'une terrible agression. Un homme kidnappe Tasmin, deux ans, et s'enfuit à bord de son van. Alors qu'elle essaye de s'interposer, la petite Miranda, sept ans, est percutée par le véhicule. Tout se passe en quelques secondes. David, comme les deux autres témoins de la scène, n'a pas le temps de réagir. À peine peuvent-ils donner une vague description de l'agresseur.  Printemps 2004, Prague. Après une histoire d'amour avortée avec la baby-sitter des enfants, David, qui a tout quitté pour refaire sa vie, est contacté par l'inspecteur Sharp, chargé à l'époque de l'enquête. Sharp lui demande de l'accompagner en Angleterre pour essayer de faire enfin la lumière sur la disparition de Tasmin. Littéralement hantés par cette affaire, les deux hommes reprennent un à un tous les faits. Bientôt, de nouvelles questions se posent sur la configuration des lieux, sur la présence des témoins, sur la personnalité des victimes. Le drame cache encore bien des secrets et ce nouvel éclairage risque fort d'être meurtrier.

Passionnant, sans temps mort, mêlant histoire et enquête…j’ai aimé

Et puis j’ai vu :

Sur Arte ,une minie série danoise : Bankerot, un peu déjantée : les pérégrinations d’un père et son fils pour survivre !

Sur TF1 La mante : la fiction française fait vraiment des progrès !

Sur Arte La barbe à papa : un film tourné en noir et blanc dans l’Amérique en crise des années trente, un petit arnaqueur se voit chargé d’une petite fille et une complicité se créée… très chouette

 

lundi 25 septembre 2017

Petits vracs...

Promenade en forêt samedi à la recherche de champignons, nous sommes revenus avec des châtaignes !
Déjeuner dimanche au soleil avec Djeune n°3, qui s’installe avec son petit chat trop mignon… Ils essayent avec sa chérie de continuer leur histoire… peut être n’est ce qu’une étape…
Fillette a l’air d’aller pas trop mal…elle commence à parler de son séjour en France pour Noël !
Mercredi matin je suis allée marcher avec une copine du yoga, dans notre grand parc régional, et voir l’automne commencer à pointer …
Je tiens à vous remercier tous pour vos gentils mots… vraiment je suis touchée.. parfois les amis « virtuels » sont plus présents que dans la vrai vie… (aucune nouvelle de meilleure amie..)

vendredi 22 septembre 2017

6 ans!

Ce soir un gentil message d'un collègue de l'association me rappelle cette date ! J'avais complètement zappé ! Plutôt bon signe !
Et oui 6 ans que je ne bois plus, que j'affronte les bons et les mauvais moments de la vie avec lucidité ! J'en suis fière ! Je sais que j'ai fait le bon choix ! 

vendredi 15 septembre 2017

Vracs de rentrée ...

Dimanche dernier ce fut le déménagement avec son grand frère, ma voiture (!!), et meilleur pote et Djeune n°3 est installé… avec son mignon petit chat ! Le moral n’est pas extraordinaire mais ça va… 


On a eu fillette, elle était chez les parents de Zach pour le dîner dominical : on a pu saluer son père, j’ai senti chez M.Mari une pointe de jalousie…je pense qu’il n’aime pas trop la savoir aussi proche de cette famille... Pour lui, l’histoire est terminée et Fillette devrait passer à autre chose…Je crois qu’il n’a pas saisi l’importance de cet amour…
Fillette a du mal, je le sens et je ne sais pas quoi faire ni lui dire pour l’aider, alors je lui laisse des messages en plus de mes coups de fils…

Sur Whatsapp :
Moi : Je sais que au téléphone c'est pas évident mais si t'as envie de parler de zach ou de ce que tu ressens n'hésite pas... je suis là 😍😍
Fillette : 😊 je sais, merci patate

Vendredi à ma réunion le  thème était : « en cas de coup dur comment avez-vous fait face sans alcool » 
Pas envie de parler, pourtant j'aurais pu témoigner, dire que je n’avais pas eu envie de boire, que de voir M. Mari s'enivrer ce jour-là m'a attristé, que je lui ai dit que ce n'était pas la solution, que je sais que je n'aurai pas été capable d'assurer auprès de fillette il y a 6 ans... et pourtant je suis aujourd'hui fragilisée, pas envie d'alcool, mais j'ai du mal à parler de cette tristesse, de ce chagrin qui m'envahit par vague parfois... alors j'en parle ici …

Demain je reprends le yoga ! et ce week end Fête de l’huma, alors ça va être la valse des djeunes !
Aujourd'hui c'est l'anniversaire de sœurette : on est jumelles pendant 3 semaines !

vendredi 8 septembre 2017

Déjà l'automne....

On termine les tomates du jardin du sud et les pêches que M.Mari avait remonté dans sa valise le week end dernier (descendu vite fait pour fermer la maison !)
Déjà la fatigue reprend le dessus : où sont les biens faits des vacances ?

Des nouvelles de Fillette tous les deux jours je l’appelle, mais je ne peux m’empêcher d’avoir peur pour elle…comment va-t-elle réussir à surmonter ce chagrin…
Merci Pierre pour ces mots que tu as écrit chez Célestine , je crois que je vais lui transmettre…
« Quand la douleur du manque s'associe à la douceur des souvenirs, que la tristesse de la perte rejoint la joie d'avoir partagé, alors on peut se réjouir d'avoir aimé et vécu intensément. Et c'est sans doute une chance... »(Couleur Pierre)

Dimanche, Djeune n°3 réintègre notre foyer, enfin presque, on va le loger dans l’appartement vide… Il faut qu’il grandisse et comme dit son grand frère (qui lui aussi était revenu at home après un an de cohabitation avec sa chérie !) c’est bien d’apprendre à vivre seul avant de s’installer avec quelqu’un ! Je me pose la question : est ce qu’on a « raté » quelque chose avec eux (mes enfants) pour qu’aucun n’ait une vie amoureuse heureuse ?

mardi 5 septembre 2017

Ça m'énerve !

À la médiathèque a été installé une bibliothécaire virtuelle : une machine enregistre vos bouquins et vous sort un ticket de caisse vous indiquant la date de retour...! Grrrr! Bonjour l'échange, les petits commentaires sur les lectures, les petits conseils... 

lundi 4 septembre 2017

Lectures

N°7 Martin Winckler
Résumé Babelio : Eté 2006. Pilote d’hélicoptère et mercenaire en Afrique, Eddie Dante convoie une cargaison précieuse dont il ignore la nature. Lorsque son hélicoptère s’écrase, il n’est que blessé, mais les secours envoyés pour récupérer la cargaison l’abandonnent au milieu de nulle part. Recueilli dans une mine où agonisent des centaines de personnes, il découvre que ses propres employeurs ne sont pas étrangers à l’existence de ce mouroir. Il tente de retourner en Europe pour révéler à la presse ce qu’il a vu. Mais les organisateurs de ce massacre médical lancent des tueurs à sa poursuite…Septembre 2007. La multinationale WOPharma organise un grand congrès de «prospective thérapeutique» auquel sont conviés une centaine d’éminents scientifiques du monde entier. WOPharma a l’intention, à l’occasion d’une conférence de presse de grande ampleur, d’annoncer un progrès thérapeutique majeur qui, dit-elle, «libérera des millions de patients des chaînes de la maladie»… Pour accueillir ce congrès hors norme, les communicants de WOPharma ont choisi un lieu inhabituel, niais extrêmement télégénique… Le village-hôtel de Portmeirion, au pays de Galles, qui servit de décor à la série télévisée Le Prisonnier. Et, justement, toutes les caméras du monde seront braquées sur le village car, à l’automne 2007, les fans du monde entier y fêtent le 40e anniversaire de la diffusion de la série…
Surprise par ce roman policier, d’espionnage… Un peu confus mais pas mal
Mes vrais enfants Jo Walton
Résumé Babelio: Née en 1926, Patricia Cowan finit ses jours dans une maison de retraite. Très âgée, très confuse, elle se souvient de ses deux vies. Dans l’une de ces existences, elle a épousé Mark, avec qui elle avait partagé une liaison épistolaire et platonique, un homme qui n’a pas tardé à montrer son véritable visage. Dans son autre vie, elle a enchaîné les succès professionnels, a rencontré Béatrice et a vécu heureuse avec cette dernière pendant plusieurs décennies. Dans chacune de ces vies, elle a eu des enfants. Elle les aime tous… Mais lesquels sont ses vrais enfants : ceux de l’âge nucléaire ou ceux de l’âge du progrès ? Car Patricia ne se souvient pas seulement de ses vies distinctes, elle se souvient de deux mondes où l’Histoire a bifurqué en même temps que son histoire personnelle.
Passionnant : ces deux vies si différentes selon le choix fait à 20 ans… Flippant : le monde décrit… J’ai beaucoup aimé

dimanche 3 septembre 2017

Pour fillette...

Tous les deux jours j'appelle fillette : elle me raconte ses journées, ses projets à court terme, jour après jour... elle avance doucement. C'est difficile d'être loin... Hier je lui ai envoyé ces petites phrases ( lues chez vous Françoise et Adrienne je crois ?) ....

"Ceux qui ont disparu ne le sont pas pour qui sait voir " Elswyth Thane 

"Il ne sert à rien de regretter le temps passé. Cela ne veut pas dire l'oublier, non, au contraire ! mais de ne se souvenir que des bons moments, des moments heureux, des moments riches que l'on a pu vivre, et y repenser en souriant, avec tendresse et bonheur, même. Le passé devient alors un compagnon qui nous accompagne et qui nous aide à avancer. " chez Françoise "envie d'en parler"



Et merci vraiment à toutes et tous pour vos mots, même si je ne vous répond personnellement j'ai été très touchée ! Votre présence m'est précieuse...