mardi 20 août 2019

Lectures, films

Toi, Pauline  Janine Boissard

Résumé Babelio : Et revoilà Pauline, dont on fête aujourd’hui les dix-neuf ans. Son rêve de toujours ? Ecrire. Mais où trouvera-t-elle la confiance qui lui manque pour se lancer ?
Dans les bras de Paul, son nouvel amour, et comme elle artiste blessé.
Quant à l’inspiration, elle la trouvera au sein même de sa famille.
Dans l’héroïsme de Claire, prenant la défense d’une grand-mère attaquée par des voyous dans le RER. Dans l’incroyable et courageux combat de Cécile, volant au secours d’une amie de collège victime de harcèlement. Et dans le cœur brisé de celle que tous croyaient si forte : Bernadette.

Nouvelle version du dernier tome de L’esprit de famille, saga que j’avais dévoré ado ! Facile à lire mais je n’ai pas retrouvé cet engouement…

Tu ne m’oublieras jamais Peter James

Résumé Babelio : 11 septembre 2001 : site du World Trade Center.
En route pour un rendez-vous d'affaires crucial, un homme assiste, désemparé, à l'effondrement des tours jumelles. Pris en plein chaos, acculé par les dettes, il décide de se faire passer pour mort. Octobre 2007.
Un squelette est retrouvé dans un collecteur d'eaux pluviales de Brighton. À mesure que l'identification avance, l'horreur étreint le commissaire Roy Grace. Un squelette de femme, la trentaine, blonde, portant de faux ongles: la description correspond en tous points à celle de son ex-compagne disparue neuf ans plus tôt...
Au même moment, dans la même commune, une jeune femme traquée monte dans l'ascenseur de son nouveau logement. Le piège se referme. Un bruit métallique déchire le silence, les lumières s'éteignent et la cabine chute de plusieurs étages, avant de se stabiliser dans un équilibre fragile. Un bouton d'appel d'urgence hors service. Pas de réseau. Aucun voisin pour répondre à ses cris de détresse. Et soudain, un texto : Je sais où tu es.
On peut changer de vie, d'identité, on ne disparaît pas pour autant des mémoires. Trois histoires qui n'ont, a priori, aucun lien. A priori seulement...

4ème « épisode » de cette série et toujours ce talent qui vous empêche de dormir ou vous réveille à l’aube ! J’adore !

Les chroniques d’Edimbourg tome 1 et 2 Alexander McCall Smith

Résumé : Bienvenue au 44 Scotland Street, le domicile d'une tribu de personnages hauts-en-couleurs. Pat, 20 ans, vient d'emménager au 44.

Sur la même idée que les Chroniques de San Francisco d’Amistead Maupin, celles-ci se passent à Edimbourg et ont pour personnage principale Pat jeune femme de 20 ans . Hélas pas le même talent que Maupin ni le même humour… on s’ennuie un peu parfois mais cela se laisse lire un après-midi où on n’a rien à faire …

Vu au cinéma Persona non grata film dur et sombre , très bien interprété.
Sur Arte la série Squadra criminel et sur F2 la série Fargo (Ouah rien d’autre à dire !!!)


vendredi 16 août 2019

Vracs...

Profiter de Paris …. Expos à gogo !
Berthe Morisot, Sally Mann, et le musée Rodin ! 


Lundi soir engueulade avec M.Mari au sujet de fillette ! Bien sûr cela m’est retombé dessus, mais pour une fois j’ai réussi à lui dire ce que j’en pensais, son problème avec les discussions de fond avec sa fille … son éloignement d’elle son incapacité à parler avec elle de Zach, de l’écouter réellement… Il est parti passer la soirée ailleurs et le lendemain était tout miel…je crois que cela l’a fait réfléchir même si il ne me le dira pas… Bon ni l’un ni l’autre n’a encore fait le premier pas… 

Mardi soir, nous avons rendu visite avec sœurette à notre oncle qui se remet doucement et assez mal d’une troisième opération du genou … Triste de le voir si pessimiste sur sa vie et son avenir…

A la maison les dernière fois commencent : dernier passage de tondeuse hier… On voit la date se rapprocher et nos cœurs se serrent un peu…

Et merci à vous qui me soutenez...


lundi 12 août 2019

Clash père/fille....

Vendredi soir (jour de notre anniversaire de mariage…) coup de fil de M.Mari : i avait à peine récupéré fillette en début d’après-midi qu’ils se sont violemment engueulé le soir même… Engueulé est un vain mot apparemment… Ils se sont dit des choses horribles de part et d’autre et les voilà tous les deux retranchés sur eux même, me racontant chacun leur touret évidement avec des versions différentes… M.Mari hors de lui décide de rentrer sur le champs… et Fillette en larmes, me brise le cœur… et tout ça la veille de l’anniversaire de la mort de son Zach… Est-ce possible qu’inconsciemment il est déclenché ce clash ce jour-là justement ????

Mais que leur passe t’il par la tête…pourquoi M.Mari n’arrive pas à communiquer avec sa fille, si ce n’est pour lui demander si elle cherche du boulot, à quelle heure elle veut diner, lui reprocher son « année sabbatique »…et jamais il n’arrive à discuter de choses profondes comme la mort de son chéri, ses sentiments ce qu’elle ressent, ce qu’elle veut aujourd’hui faire de sa vie… Il n’arrive pas à comprendre ou à accepter qu’elle ne sera jamais la « wineuse » dont il rêvait que son but n’est pas de « réussir » sa vie mais de la vivre de sa façon à elle… Alors il lui reproche des futilités, elle n’aide pas à la maison pendant les vacances, elle fait la vaisselle deux heures trop tard, elle le fait attendre pour diner à 9h au lieu de 8h, elle traine sur le marché, elle conduit trop vite (quand il lui passe le volant parce que lui a bu..)…. Il dit vouloir du respect, recevoir parfois des remerciements…mais les entend t’il ?
Fillette pour sa part, me dit l’avoir toujours sur le dos qu’il ne respecte  pas ses moments à elle (genre yoga..), qu’il critique tout ce qu’elle fait et que jamais elle n’arrive à parler avec lui de sentiments profonds…

Elle était en larmes et très chamboulée, mais n’a pas su retenir ses cris et ses mots, et a surement dit des mots qu’elle regrette mais aussi têtue que son père elle ne reviendra pas dessus…

Et moi au milieu je suis affreusement male… Comment faire pour les rapprocher, que fillette accepte de faire des exauces à son père et que lui fasse de même… Pour le moment il ne veut plus la voir… et même si je le sens mal lui aussi il ne cédera pas…
J’ai une horrible boule au ventre et envie de pleurer sans cesse….

jeudi 8 août 2019

Une semaine déjà !

Voilà déjà une semaine que je suis rentrée ! Après la déception et le coup de mou , dû à la réponse négative pour le job, j’ai repris le dessus… enfin presque…
J’organise, je liste, je cartonne, je trie encore et encore…. J’ai même fait un retroplanning à partir de la date de signature de la vente !!!! On ne sait toujours pas si celle de notre achat se fera avant et donc si nous serons SDF avec chat et meubles !! J’avoue que cela m’angoisse un max !
Sinon au boulot c’est le calme absolu et tant mieux ! 
J’ai vu mes djeunes, Djeune n°1 avant son départ pour sa rando avec sa chérie, dans les volcans d’Auvergne, Djeune n°3 est venu déjeuner avec moi Dimanche, en pleine forme ! Et hier fillette , de passage éclair pour soutenir son cousin pour son passage devant l’ambassade des EU pour le renouvellement de son visa (épreuve de plus en plus difficile depuis l’accession au pouvoir de leur président dingo !!!), est venu me déposer quelques tomates et fromages d’Ardèche !!!
M.Mari, toujours dans le sud, profite, s’occupe de mon chat, des bébés hirondelles enfin nés… il n’a pas envie de renter et je le comprends ! Ils se sont pris la tête avec fillette, les deux récits sont bien sûrs totalement différents…Je n’arrive pas à comprendre pourquoi il est parfois si violent et méchant dans ses paroles (tu as pris une année sabbatique en fait dit il à sa fille !!!) et le lendemain être tout gentil ayant totalement oublié !! Elle par contre a du mal…



vendredi 2 août 2019

Moral au plus bas ce soir...

Encore une réponse négative après l’entretien que j’ai passé... 
Ce soir je rentre du boulot dans une maison presque vide et pourtant y’a encore plein de choses à faire, à emballer, à jeter, à donner... ce soir je n’en vois plus le bout je ne sais pas par où commencer...
La date de la signature pour la vente approche et on n’a toujours pas la date pour l’achat de l’appartement...
Bref suis au bord des larmes ce soir... ça ira mieux demain...

TAG !

Tag de la part de Enviededouceurhttp://enviededouceur.canalblog.com/

Quatre emplois que vous avez faits dans votre vie.
Ado j’ai été fleuriste, standardiste, puis dans ma vie d’adulte j’ai été documentaliste et aujourd’hui secrétaire administrative.

Quatre films que vous regarderiez encore et encore.
Autant en emporte le vent, L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux, Le cercle des poètes disparus, Le dictateur et tous les Chaplin…

Quatre lieux où vous êtes allé(e) en vacances.
Suisse, Italie, Grèce et l’Ardèche !!!

Quatre endroits où vous avez vécu.
Petite à Charenton, puis dans le 12ème avec mes parents dans de sublimes appartements haussmanniens totalement hors de portée de leurs moyens… puis dans un 2 pièces dans le 19ème au pied des Buttes Chaumont avec M.Mari et enfin dans la maison (en banlieue) qui a vu passé 32 ans de notre vie et que nous venons de vendre !

Quatre choses que vous faites chaque fois que vous allez sur le net.
Regarder les infos, la météo (je deviens accro !!) , les blogs que je suis, et ma messagerie

Quatre endroits où vous aimeriez être en ce moment.
En Ardèche, dans mes montagnes suisses, sur un sentier marchant le nez au vent, ou affalée sur une chaise longue !!

Quatre personnes à qui vous allez refiler le bébé : A qui veut !!

Lectures

Loin de la foule déchainée Thomas Hardy

Résumé Babelio : Jeune femme d’une grande beauté et au caractère impétueux, Batsheba Everdene hérite à vingt ans d’un beau domaine, qu’elle dirige seule. Quand un incendie se déclare dans sa propriété, un ancien soupirant ayant connu des revers de fortune, Gabriel Oak, apporte une aide précieuse pour sauver ses récoltes. Elle lui procure un emploi parmi ses gens, mais devient l’élue de deux autres prétendants, bien décidés à obtenir sa main. Oak s’avérera quant à lui d’une étonnante fidélité…

Superbe roman, le personnage féminin étonnamment émancipée pour la période, est décrite avec talent ainsi que la campagne anglaise. Un très bon moment

Et que nos âmes reviennent Sabrina Philippe

Résumé Babelio : Et si toutes nos rencontres avaient un sens caché ? Même les plus malheureuses ? Et si nous avions plusieurs vies ? Et si nos rêves nous guidaient parfois sur les chemins de notre existence ?
Et si la perte d'un être cher pouvait nous permettre de nous transformer ?
Et si l'ombre et la lumière étaient indissociables, à l'intérieur de nous comme à l'extérieur ?
Et si une nouvelle ère était en marche ?
Et si l'espoir était au bout du chemin ?

Etrange livre, j’ai eu un peu de mal au début à suivre ces histoires parallèles et à comprendre le lien… pas adoré !

Meurtres en copropriété  Deborah Crombie

Résumé Babelio : Quoi de plus paisible que le Yorkshire en automne ? C'est ce que s'imagine le superintendant Duncan Kincaid, fraîchement promu et déjà surchargé de travail.
Et donc, quand son neveu lui propose de profiter d'une semaine dans une résidence en copropriété, il accepte ; pensant se reposer et lire quelques bons livres. Alors qu'il vient de faire la connaissance de ceux que le hasard a réunis dans la maison pour quelques jours, Duncan découvre le corps de Sebastian, le sous-directeur de l'établissement, flottant dans la piscine du manoir. Penny MacKenzie, une vieille demoiselle écossaise, a vu quelque chose qui a peut-être un rapport avec la mort de Sebastian. Mais elle souffre de la maladie d'Alzheimer et, prudente, hésite à faire part de ses soupçons. On la retrouve sur le court de tennis, le crâne défoncé. Puis c'est Hannah Alcock, une scientifique, qui est victime d'une tentative de meurtre. Quelqu'un l'a poussée dans l'escalier. L'enquête de la police locale piétine : le superintendant prend alors la direction des opérations et appelle à la rescousse sa jeune collaboratrice, Gemma James.

C’est le premier de cette série, j’adore ces enquêtes dans le genre d’Agatha Christie, humour anglais, paysage anglais…très bien

Le roman vrai d’Alexandre   Alexandre Jardin 

Résumé : « Ce livre est l'histoire de mes mensonges. Sans doute est-ce le plus risqué que j'écrirai jamais. Il m'est vital.
Jusqu'où suis-je allé dans l'aveu? Je n'ai pris aucun ménagement. Un jour, il faut bien déchirer le voile,
rompre avec le comédien et coïncider avec soi. »
Etonnant, j’avais lu quelques uns de ses romans plutôt gais, joyeux, toujours bien écrit. Dans celui-ci il se dévoile, tel qu’il est réellemment…un homme torturé… j’ai senti son mal être…j’espère que cela lui a fait du bien !