vendredi 22 juin 2018

Ça m’énerve !

Qu’est ce qu’on en a à faire (pour rester poli !!!) que le président installe une piscine hors sol à Brégançon ? Y’a pas plus important ?
Combien de français ont une piscine pour les vacances ! Moi j’en ai une et bien contente !!!
Qu’est ce qu’on en à faire de la tronche des femmes des footballeurs, déclinées sous toutes les formes dans la presse !!!
Comment peut on accepter les agissements de ce c…d de Trump !!!!
Comment peut on à peine réagir aux recensements des tziganes proposé en Italie ? A-t-on vraiment tout oublié ?
Arrrghhhh!
Et puis toujours de notifications de vos commentaires ! Blogger m’énerve aussi!!!

jeudi 21 juin 2018

Lectures,films

Au fond de l’eau Paula Hawkins

Résumé Babelio : La veille de sa mort, Nel a appelé sa sœur, Julia. Qui n'a pas voulu lui répondre. Alors que le corps de Nel vient d'être retrouvé dans la rivière qui traverse Beckford, leur ville natale, Julia est effrayée à l'idée de revenir sur les lieux de son enfance. De quoi a-t-elle le plus peur ? D'affronter le prétendu suicide de sa sœur ? De s'occuper de Lena, sa nièce de quinze ans, qu'elle ne connaît pas ? Ou de faire face à un passé qu'elle a toujours fui ? Plus que tout encore, c'est peut-être la rivière qui la terrifie, ces eaux à la fois enchanteresses et mortelles, où, depuis toujours, les tragédies se succèdent.

Un peu déçue par ce deuxième roman… J’ai eu un peu de mal à accrocher, je l’ai trouvé moins original que La fille du train !

Les 3 chats de Chamasson Didier Cornaille

Résumé Babelio : Trois matous solitaires ont élu domicile dans une ferme abandonnée au fond des bois. Tranquilles... jusqu'à l'arrivée de Sylvestre. La soixantaine bien engagée, celui qui fut de toutes les causes et utopies, revient quelque quarante ans plus tard dans la maison familiale morvandelle. Mais, entre méfiance et cupidité, d'aucuns voient d'un mauvais oeil son installation.
Heureusement il y a Aurélie, femme de conviction, qui se prend d'affection pour lui et les Caudront, ses voisins, retraités au grand coeur.
Sylvestre le désenchanté, devenu aussi prudent que les trois chats de Chamasson, parviendra-t-il à renouer avec les bonheurs simples de la vie : retrouver sa famille, découvrir ce petit-fils qu'il ne connaît pas encore ?

J’ai aimé ce roman « rural » qui met en scène des héros originaux et pas du tout classique, qui met en avant l’amitié…

Le parfum du bonheur est plus sous la pluie Virginie Grimaldi

Résumé Babelio :"Je ne t'aime plus."
Il aura suffi de cinq mots pour que l'univers de Pauline bascule. Installée avec son fils de quatre ans chez ses parents, elle laisse les jours s'écouler en attendant que la douleur s'estompe. Jusqu'au jour où elle décide de reprendre sa vie en main.
Si les sentiments de Ben se sont évanouis, il suffit de les ranimer.
Chaque jour, elle va donc lui écrire un souvenir de leur histoire. Mais cette plongée dans le passé peut faire resurgir les secrets les plus enfouis.

J’ai découvert cette auteur grâce à son blog, j’ai lu les deux précédents, j’avais aimé… Celui-ci m’a encore plus plu (oui c’est moche comme expression !!) Beaucoup de sensibilité, moins de facilité… très bien !
L’année de la pensée magique Joan Didion

Résumé Babelio : Une soirée ordinaire, fin décembre à New York. Joan Didion s'apprête à dîner avec son mari, l'écrivain John Gregory Dunne - quand ce dernier s'écroule sur la table de la salle à manger, victime d'une crise cardiaque foudroyante. Pendant une année entière, elle essaiera de se résoudre à la mort du compagnon de toute sa vie et de s'occuper de leur fille, plongée dans le coma à la suite d'une grave pneumonie. La souffrance, l'incompréhension, l'incrédulité, la méditation obsessionnelle autour de cet événement si commun et pourtant inconcevable : dans un récit impressionnant de sobriété et d'implacable honnêteté, Didion raconte la folie du deuil et dissèque, entre sécheresse clinique et monologue intérieur, la plus indicible expérience - et sa rédemption par la littérature. 

Un peu déçue j’aurais aimé que l’auteur se laisse plus aller dans ces sentiments, j’ai eu l’impression d’une retenue… Je pensais y trouver de l’aide (pour ma fille..) mais non..

Eugenia Lionel Duroy

Résumé Babelio : En 1935, l'écrivain juif roumain Mihail Sebastian donne une conférence à l'université de Jassy,capitale culturelle, riche, cosmopolite et raffinée, de la Roumanie. Lorsqu'il est violemment agressé par des étudiants antisémites, seule une jeune femme, Eugénia, prend sa défense. Cette haine viscérale des juifs, Eugénia doit encore la combattre au sein de sa propre famille. L'un de ses frères occupera bientôt de hautes responsabilités au sein de la Garde de Fer, milice pro-hitlérienne qui s'apprête à exiler le roi pour sceller une alliance avec l'Allemagne.
Face au péril qui guette son pays, Eugénia devient journaliste et s'installe à Bucarest, où elle retrouve Mihail, rongé de l'intérieur par la menace d'une guerre imminente. Eugénia s'offre à lui sans réserve, bien qu'elle doive partager le cœur de Mihail avec une autre femme, Leny, dont les extravagances le distraient parfois de son incurable mélancolie. De retour à Jassy, Eugénia s'intéresse au sort des juifs, qu'une campagne de calomnie associe à des espions soviétiques. Aucune de ses tentatives pour alerter les autorités ne suffiront à empêcher l'effroyable pogrom de juin 1941, savamment préparé par les miliciens mais perpétré en grande partie par des civils, amis, voisins, simples commerçants. Treize mille personnes trouveront la mort en quelques jours. Dès lors, à défaut de pouvoir sauver Mihail de lui-même, Eugénia n'aura plus qu'une obsession : lutter pour la liberté et approcher les bourreaux anonymes pour comprendre l'origine du mal....

Malgré quelques longueurs, une découverte d’un pan d’histoire totalement inconnu pour moi !

Vu sur Arte une mini série anglaise Three Girls, superbe sur un sujet horrible (l’utilisation sexuelle de gamines)
Et Paris de Cédric Klapisch, magnifique film sur l’amour, l’amitié et la mort et sur la capitale !
Et la série italienne Squadra criminal !!!

mercredi 20 juin 2018

Petits vracs...

On croise  les doigts pour M.Mari, qui après deux entretiens, attend une réponse !!!
Pour moi pas de nouvelles avant début juillet...
Djeune n1 est parti dans nos montagnes pour une petite semaine, avec ma voiture ( je suis une gentille maman !!!), du coup je me suis remis au vélo pour aller au boulot ! 9km par jour!!!

Fillette partage avec moi les pivoines qu’elle s’est offertes !
Ce matin belle marche sous un soleil magnifique c’est chouette !
Rien d’extraordinaire mais de quoi sourire de temps en temps...

lundi 11 juin 2018

J’ai changé de sexe pour les Impromptus littéraires

Un sursaut me réveille sur mon banc public ! Ma main descend au niveau de mon entrejambe, une petite gratouille, c’est bon tout est là !
Mais qu’est ce donc ? Non c’est pas vrai ? Je vais pouvoir pisser contre un arbre, craché par terre ?
Je vais abandonner sur l’instant, l’aspirateur, la corvée du linge ! Je vais laisser mes chaussettes par terre, ma veste sur une chaise, mon pull sur une autre !
Je vais demander le nez en l’air « il est où le sel », devant le placard où depuis 20 ans il est rangé…
Je vais être au bord de la mort pour une petite coupure au doigt !
Mais je serais aussi celui que l’on félicite pour ses pizzas et ses tiramissu !
Ma main descend sur ma jambe et caresse la peau d’un genou….oh mais c’est le mien sous ma jupe !!! Je suis réveillée….

Week-end culture !

Une soirée au théâtre Michel pour découvrir l’artsite Warren Zavatta, petit fils de.... Merci encore à Sophie du blog Tribulations d’une quinqua !

Et un samedi matin en visite à Notre Dame de Paris, toujours aussi belle!!!

Et vos ondes positives ce matin pour M.Mari qui passe un entretien pour un job dans le sud!!!!

vendredi 8 juin 2018

Au revoir Pépette...

Douce cérémonie pour dire au revoir à Pépette, la belle mère de mon frère....
Ma nièce s’est retrouvée coincée dans le car venant de Londres et du coup a suivi sur son téléphone en live l’au revoir à sa grand mère... son frère avait une épreuve du bac...
Je garde le souvenir d’une petite bonne femme vive et enjouée... je ne l’ai pas vu malade et
diminuée...
Au revoir Pépette....

jeudi 7 juin 2018

Rouge/Colère

Sur une idée d’Anne de blogallet le mot du mois en couleur :

Cris
Oubli
Larmes
Éclat
Rage
Émotion